Les contes commencent tous par « Il était une fois » et la fin est toujours heureuse. Ceci n’est pas un conte, ce livre renferme les archives d’Arcaëlle. De la création à aujourd’hui. Les grands moments, les personnes importantes qui jouèrent un rôle dans ce monde afin de le changer. Cette partie des archives traite d’une jeune femme, élue par les Dieux pour rétablir un juste équilibre.

L’histoire qui suit a parfois brillé sous un soleil doux mais, bien des fois, ses pages brûlèrent sous les feux de la haine. Tant de guerres ravagèrent le monde. Mais les arcaëlliens ont tout de même réussi à prospérer.

Suite à la Grande Guerre, le monde se retrouva asservi et contraint à obéir aux Dieux-empereurs, une lignée de mzékils plus mauvais de génération en génération.

Depuis quelques temps, la peur et la tension montent en Arcaëlle. Les Dieux-empereurs dirigent d’une main de fer depuis 212 ans le monde et les Tahoras subissent leur dictature impitoyable. Mais l’espoir commence à revenir suite à une prophétie annonçant la venue d’une élue, descendante directe de l’impératrice Keira qui fut déchue après la Grande Guerre.

Dans l’obscurité, les résistants s’organisent. Quant à l’empire, il durcit de plus en plus ses lois concernant la gente féminine tahora ainsi que les terroristes.

Il y a deux années maintenant, une jeune Tahora correspondant à la prophétie a été repérée. À la suite de cette nouvelle les troupes du Dieu-empereur se renforcent.

Sommes-nous de nouveau à l’aube d’une guerre ?

 

Publicités